Définir sa capacité à épargner

tirelire
Va t-on devoir se serrer la ceinture et travailler nuit et jour pour payer ce voyage? Il y a un peu de vrai là dedans. Voici les étapes clés pour estimer sa capacité à épargner ou l'art et la manière d'épargner suffisamment mais correctement.

Estimer ce que l’on est capable d’économiser sur une année… Peut-être est-ce le meilleur moyen de constituer son budget, car une fois que l’on a décidé de partir, on n’a pas envie de le faire 3 ans plus tard! Vous aurez beau vous dire « il me faut 100 000 dollars pour ce tour du monde »… si vous mettez 5 ans à constituer ce pactole… vos projets auront certainement changé entre temps… et votre plaisir à partir ne sera plus le même. Alors 2 solutions: soit vous êtes millionnaire et vous partez en claquant des doigts et en brulant l’argent. Soit, vous êtes comme nous et bon nombre de voyageurs et vous devrez vous serrer un peu la ceinture les mois précédents le départ.

Faire le point sur son budget: définir sa capacité à épargner

C’est tout simple, tellement simple que je ne l’avais  jamais fait avant… Prenez vos relevés de comptes et listez toutes les dépenses que vous avez chaque mois. Pour notre part, quasiment tout est en prélèvement automatique donc c’est facile: loyer, impôts (grrr),  assurances, EDF, abonnements téléphone, internet, transport… Après on ajoute les dépenses quotidiennes auxquelles on ne réchappe pas: nourriture, essence, frais de cantine, … On soustrait le tout à son salaire (à moins que vous n’ayez d’autres revenus supplémentaires!) et le tour est joué, vous avez votre capacité à épargner! Tout ce qui reste, vous pouvez -dans l’absolu- vous en passer. Bon de notre côté, on a ajouté à nos frais de vie obligatoires quelques restos et sorties car on ne pourrait pas vivre sans ;-)

Une fois que vous avez estimé votre capacité à épargner, et bien vous savez combien vous pouvez mettre de côté par mois dans votre budget tour du monde.

Comment économiser sur les dépenses?

Bah oui… jusqu’à maintenant: 100 en poche=100 dépensés. Si on veut être capable d’économiser plus que 150 euros par mois, faut se priver un peu!!

Les restos, autres sorties et week-ends.

Essayez de vous restreindre un peu sur le superflu, sans pour autant arrêter de vivre ou de sortir: au lieu de faire 4 restos par mois, n’en faites plus que 2, arrêtez de commander du jap, des pizzas ou du chinois à outrance les soirs où vous avez la flemme de vous faire à manger, limitez les sorties dans les bars et privilégiez les soirées chez les potes. Peut être également  il faudra remettre à l’année prochaine ces petits week-ends en amoureux que vous aimiez tant faire… Nous étions assez aficionados de ces moments et cela constitue une belle source d’économies.

Les fringues

Ok, 6 mois avant le départ, vous avez encore le droit de vous payer une paire de chaussures, faut pas déconner! Mais 2 mois avant de partir, était-ce bien nécessaire de craquer pour la dernière paire de bottes tendance ou la veste en cuir (que vous n’emmènerez pas c’est sur!) ?? NON ! Alors si vous n’êtes pas capable de ne pas acheter, faites comme moi et interdisez-vous les sorties en magasins. C’est dur oui mais faut savoir ce que l’on veut! Le voyage ou le sac Zadig et Voltaire ?

Les vacances

Vous allez partir 6 mois ou 1 an… Et bien alors il faut accepter de se priver un peu sur ses dernières vacances. De notre côté, on est parti tout de même, mais on a opté pour les solutions moindre coût : l’appart de la famille à la montagne et les packs all inclusive (décidément, on n’adhère vraiment pas ;-) ). Un bon moyen de partir pour pas cher.

Comment gagner un peu plus?

Bon, on a vu comment faire augmenter sa capacité à épargner en dépensant moins… mais on peut aussi le faire en gagnant plus (et sans travailler plus;-) )

Le don qui vaut de l’or

Si vous avez la chance d’avoir un savoir-faire particulier, c’est le moment de l’exploiter!! Quentin sait faire des sites Internet… et bien il n’en aura jamais fait autant que cette année!! Déclaré en auto-entrepreneur, c’est un super moyen de se constituer un petit pactole en plus. Alors si vous avez un don pour quoique ce soit… monétisez-le et exploitez-le! (euh, moi… je le coachais, pas mal comme don non ;-) ?!)

Mettre de côté ses primes

Si vous avez un revenu à part variable, mettez vos primes de côté et n’y touchez pas! Bloquées sur un compte épargne, elles vous serviront à faire augmentez un peu plus votre enveloppe.

Se faire payer ses jours de Congés Payés non pris

Soit vous êtes comme moi et que vous bossez dans une grosse boite qui vous offre 10 semaines de CP et RTT par an,  alors ce ne devrait pas être très difficile de ne pas prendre tous vos congés et de vous faire payer le rabe! Si vous êtes comme tout le monde et que vous n’avez que 5 semaines de CP et quelques RTT qui se battent en duel… ça va être plus dur. 2 solutions : privez-vous ou alors faites-vous payer en anticipation vos CP de l’année prochaine…  le retour risque d’être dur mais au moins, vous aurez du cash en plus!

Les Noëls et anniversaires

Bientôt, chaque fois que votre famille ou que vos amis vous verront, ils n’auront qu’un mot à la bouche « Alors, la départ, ça se prépare ? ». Profitez-en pour leur placer quelques idées de cadeaux, ca fera ça de moins à acheter pour le départ. Quant à votre famille très proche, vous pouvez leur demander de l’argent pour participer à votre voyage pour Noël ou votre anniversaire.

Revendre son grenier

On a tous des trucs qui trainent à droite à gauche dont on ne se sert plus. De vieilles fringues, une vieille télé à écran cathodique, 1 ou 2 lecteurs DVD en rabe… Allez hop, si vous êtes courageux, faites des vides-grenier, sinon vendez sur eBAY, Le bon coin, Vestiaire de copines, Price Minister ou tout autres sites internet qui permet de faire de la vente d’articles d’occasion. Bon, nous, trop la flemme, on ne l’a pas fait!

Se faire sponsoriser

Oui, c’est possible et nous en sommes la preuve!! Nous vous proposons quelques tuyaux pour vous aider à trouver des sponsors pour faire le tour du monde.

Par contre, il est encore loin de temps où l’on pourra voyager gratos ;-)Mais les sponsors apportent une aide précieuse, souvent en nature, et même parfois en monétaire. En général, il faut avoir un petit truc en plus qui donne une note particulière à votre voyage :  humanitaire (là, il y a un paquet d’aides à récolter), sportif, éducatif, culturel… Pour notre part, rien de tout ça, mais… mais… nous avons vendu un partenariat sur Internet :  mettre en avant nos sponsors sur le site.

Allez, on est grand seigneur, voici notre dossier de sponsoring! Vous pouvez aussi essayer les bourses de voyages.

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

Aucun Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire