En route pour le Vietnam

Rendez-vous pris avec l’agence, on part à 7heures pétantes en mini van direction la frontière vietnamienne.

passage-frontiere-cambodge-vietnam-1
Cambodge - Vietnam Poste Frontière
Poste Frontière, Cambodge - Vietnam

Passage de la frontière Cambodge – Vietnam

Rien de très passionnant jusqu’au poste frontière, où, premier suspens, on se demande si le bus va faire comme la dernière fois à la frontière du Laos : tiens, je te jette là et dém***-toi pour la suite du trajet que tu m’as payé !

Mais là, non, rien de ça, le chauffeur nous arrête devant le poste de sortie du Cambodge, gare son mini van, et nous mène jusqu’au bureau… Waouh, on se croirait en colo ! Pas d’arnaque à la « donne-moi 5 dollars pour sortir du territoire », on est ravis et on remonte dans le mini van pour arriver jusqu’au bureau d’entrée sur le territoire vietnamien. Là, tout à l’air clean, jusqu’au moment où on arrive à un poste de quarantaine ! Hey hey, on la connait cette entourloupe du poste contrôle sanitaire qui ne sert à rien ! Sauf que là, impossible de passer outre, la quarantaine fait partie du poste frontière et des policiers sont partout avant et après pour vérifier que tu passes bien par le stand. Impossible de s’échapper alors on paye nos 2 dollars pour remplir un papier et dire qu’on est en bonne santé !

De là, on arrive au poste d’entrée, le vrai, et on se fait tamponner nos passeports ! Encore une fois merci visa chrono car tout est déjà payé, et tout passe comme une lettre à la poste… jusqu’au moment où on ouvre nos passeports et on se rend compte qu’on est autorisés à rester sur le territoire jusqu’au 12 mars ! Apparemment c’est assez fréquent : le flic change volontairement les dates sur le tampon afin que les touristes dépassent le temps imparti et doivent payer des amendes en fin de séjour. Il faut toujours bien vérifier ses dates ! Oh oh oh, pas folle la guêpe, alors on lui demande de nous octroyer nos 28 jours et non juste 12 jours !

Sauf que non, point d’entourloupe en vue ! Notre visa ayant été émis à partir du 14 février, il n’est valable que jusqu’au 12 mars ! Soit 28 jours, pas un de plus ! Nous qui pensions avoir entre le 14 février et le 12 mars pour entrer dans le territoire vietnamien puis, de là, obtenir nos 28 jours… on s’était complètement trompé ! Et non, c’était le temps autorisé sur le territoire ! Du coup, on se dit que ce visa là, on n’aurait pas dû le faire avant de partir !! Déjà que notre planning pour le Vietnam était serré, on va devoir encore en plus enlever 3 jours sur notre course express ! Ca sent vraiment le roussi alors !!

En route pour Ho Chi Minh

Bref, on remonte dans le mini van qui nous dépose à la gare routière là où nous devrons prendre le bus pour Ho Chi Minh. Le chauffeur gère les tickets, et nous voilà prêt à entamer la suite du voyage ! Super surprise, le bus est de tout confort, en plus il part à l’heure et en plus il n’est même pas bondé !! Franchement on reconnait que notre agence a bien fait le boulot et on ne regrette pas notre petit benchmark de la veille ! Par contre, le trajet censé durer 7 heures va en fait durer 12 heures !

On se mange donc 12 heures de bus avec une seule pause, c’est loooonnngg ! Mais les gens sont cools, et le bus aussi, alors on se dit « mais pourquoi tous les voyageurs qu’on a croisé nous ont dit qu’au Vietnam les gens étaient méchants ? ». Franchement, on est bien, et il y a même une dame qui paye les toilettes pour Caro ;-) Petit détail, mais geste sympa ! On est donc plutôt enthousiastes et on se dit que les voyageurs qu’on avait croisés en rajoutaient un peu. Car toutes les personnes qui nous ont parlé du Vietnam pendant le voyage l’ont toutes fait sans exception de manière négative !!

– « Les viets sont trop méchants »
– « ils cherchent toujours à t’arnaquer »
– « j’ai détesté » « qu’est ce qu’on a eu froid »
– « j’en pouvais plus, j’ai pris le premier vol que j’ai trouvé pour quitter le pays ».

Bref, vraiment rien de très glorieux ! Mais bon, pour nous, pour le moment, rien de tout ça et le trajet se termine plutôt bien (excepté les karaokés à fond dans le bus, mais bon, ça on a pris l’habitude !!).

Arrivée tardive sur Ho Chi Minh

On arrive assez tard à Ho Chi Minh, et mauvaise surprise : la guesthouse qu’on avait réservée a refilé notre chambre à d’autres voyageurs pensant qu’on ne viendrait pas (même si on avait appelé plusieurs fois pour confirmer !!). Ce n’est pas grave, ils nous placent dans un hotel juste en face…  Mmmhhh, petite entourloupe pas grave mais petite entourloupe quand même !

La journée n’est pas finie… On est crevés, il est 22h30… et on est déjà en train de se dire que dans 10 jours on doit décamper ! Du coup, on se dit qu’on n’a pas vraiment le luxe de s’octroyer 2-3 jours dans cette ville alors que le pays recèle d’endroits magnifiques à découvrir. Franchement, on en a un peu marre, on a l’impression qu’on passe notre temps à tout planifier depuis 2 jours, mais bon, pas trop le choix là vu les circonstances ! Alors on prend notre courage à 2 mains et on fait le tour dans le quartier routard (très sympa d’ailleurs) pour se faire une idée des bus, avions, tours, que voir… On tombe dans une agence où la nana est super sympa et nous donne plein de bons conseils ! Conclusion : on ne passera qu’une journée à Ho Chi Minh et on prendra l’avion après demain !! Hop hop hop au taquet ! Alors on mange un bout vite fait et on va se coucher afin d’être en forme demain. Et franchement on l’a bien mérité, on est debout depuis quasiment 20 heures ! Finie la vie tranquille du Laos et du Cambodge, c’est ça d’en avoir trop profité !

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

Aucun Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire