Trek à Chiang Mai

Nous sommes toujours en vie ! et pour le prouver, voici le récit de notre trek de 3 jours et 2 nuits à partir de Chiang Mai !

IMGP0016
Thailande Chang Mai
Chang Mai, Thailande

Équipage et plan d’action !

Départ à 9 heures pour notre trek…

Rendez-vous avec une partie du groupe qui a aussi réservé depuis la Gap’s house. On retrouve les français de la veille et 2 copines à eux, rencontrées durant le voyage. On partira donc avec Natacha et Thomas, originaires du Sud de la France et ayant vécu 3 ans en Nouvelle Calédonie, mais vivant actuellement en banlieue et en voie de déménagement vers… Courbevoie (dédicaces les wagadougous, encore des gens vers chez vous !). Quant à leurs copines, elles nous arrivent tout droit de Suisse,  j’ai nommé Leyla et Amina.

Présentations faites entre trentenaires, on monte dans le pick-up direction le marché pour aller faire le plein de vivres ! En chemin, on embarque 2 anglais et 2 danois, les 2 derniers étant soudainement troqués en cours de route contre 4 autres français : 2 couples que l’on nommera plus tard « les papis », Gérard et Jacqueline (alias Véronique ;-) , et Alain et Catherine !

Et pour finir, c’est Sunny qui nous guidera pendant les 3 jours de marche !

Le programe est le suivant :

1er jour

  • Faire le plein de vivre au marché local
  • Route vers le Don Inthanon (Point culminant du pays) pour le départ du trek
  • 3 heures de marche
  • Nuit dans un village d’une ethnie montagnarde dont j’ai oublié le nom

2ème jour

  • 3 heures de marche vers le camp d’éléphant
  • Ballade en éléphant
  • 2 heures de marche
  • Nuit dans un village Hmong

3ème jour

  • 3 heures de marche
  • Descente en bamboo rafting
  • Arrêt à l’une des plus grandes cascades du coin
  • Retour vers Chang Mai

Bon, ça c’était la théorie… Voici la pratique !

Récit de la bataille !

1er jour

On fait donc route pour aller faire le plein de vivres. Les 8 français que nous sommes sont à l’arrière du pick up alors que les 2 pauvres anglais rescapés sont devant avec le chauffeur. Leyla jacasse déjà beaucoup, et moi ça me plait bien ! Tout de suite, le courant passe très bien dans le groupe, et on se dit déjà que les pauvres anglais vont morfler et que dans 3 jours ils n’en pourront plus d’entendre parler français !!

On arrive au « marché local » pour faire le plein.. mouais en fait, c’est pour que les locaux du coin se fassent le plein des poches car ce marché n’a rien de local, c’est juste un stop à touristes pour acheter des lampes de poches, des machettes (lol inutiles !!), des chewing gum, du PQ… Notre guide n’y achète d’ailleurs rien, ah si… mmmhhh… des sachets nouilles séchées, d’ailleurs on a les mêmes chez Carrefour !! Parenthèse critique mise à part, on remonte dans le pick up direction la montagne.

2 heures de route plus tard, le pick up s’arrête pour la pause déj, et Sunny (notre guide) nous annonce que l’on va visiter un temple qui est à 20 minutes. Certes, ce n’était pas au programme et pas vraiment ce que l’on attend d’un trek, mais pourquoi pas si c’est sur le chemin… Arrivés au temple 45 minutes plus tard (estimation du temps un peu approximative en Thaïlande!), on arrive dans un endroit qui ressemble à Dysneyland !! Un temple tout moderne construit en haut d’un mont en l’honneur des 60 ans du Roi… et n face le même, pour les 60 ans de la Reine. Y’a même des escalators pour monter ! On ré-ouvre la parenthèse critique ? Non, allez passons… On se marre bien avec le groupe, et c’est ce qui compte ! Par contre, on commence tous à avoir envie de marcher !

1 heure de route plus tard, enfiiiin !! On arrive au point de départ du trek ! On commence notre marche en traversant un petit village Hmong. C’est assez sommaire la manière dont ils vivent, une hutte dans laquelle on fait le feu et donc la cuisine à l’intérieur même de la hutte… Assez étrange, on n’ose pas imaginer l’état de leurs poumons, car les murs sont enduis d’une couche impressionnante de suie. En contrebas, des villageois sont en train de dépecer un cochon, alors que les femmes, à l’écart avec leur bébé sur le dos, plument les poulets. Quelques centaines de mètres plus loin, on arrive à l’école du village. C’est assez touchant de voir les enfants nous regarder avec leurs grands yeux ébahis, on dirait qu’ils ne voient jamais de touristes, alors que c’est certain… Il doit y avoir un groupe qui passe tous les jours !

On s’enfonce doucement dans la forêt, on passe notre premier pont tronc d’arbre, et 2 heures plus tard, nous arrivons au campement. Ça nous parait être le grand luxe ! Une vraie cabane en bois, des matelas (enfin, un truc mou de 3 cm!) et des moustiquaires !!! Mmmh, on sent que l’on va bien dormir ! Pour les plus courageux, petite baignade dans la rivière en contrebas, puis diner servi vers 18h30 !

Finalement, les pâtes précuites ne seront pas pour ce soir, on nous concocte des bons petits plats, et on en profite ! On ne résiste pas à se faire une soirée autour du feu… car de toutes manières… Impossible d’aller se coucher à 19h30 ! Et surtout… il fait trop froid dans la hutte !! « Ouais on va être trop bien » … c’était sans compter la chute des températures !! A 22 heures, il doit faire 5 degrés !! On s’éloigne un peu du campement avec Natacha et Thomas pour aller observer les étoiles… mais Quentin se monte la tête en pensant aux tigres et ne lâche pas l’idée qu’un bon vieux tigre rode dans les parages et nous observe, prêt à bondir pour nous dévorer !

J’avoue, au final on s’est mis dans le même délire… Mais n’importe quoi… Un tigre ! Mais bon quand même, on sait jamais hein ! Armé de la boussole de l’Iphone, en bons faux aventuriers on rentre au campement pour se coucher ! Ah oui, nota bene, sur la route du pipi, petite anecdote mais non des moindres, je ne vois pas un trou sur le chemin, et clac la cheville dans le trou, et paf la cheville qui double de volume… Allez bonne nuit et à demain !

Une nuit bien froide, Oh my god !!

Pour info, tenue de combat pour la nuit:

  • 2 paires de chaussettes
  • Pantalon
  • sous-vêtement thermique odlo
  • Polaire
  • Coupe- vent à capuche
  • 6 couvertures

Malgré ça, la nuit à été horrible, réveillés toutes les heures à cause du froid… Mais bon, c’était le folklore du trek !

2ème jour

En route pour la deuxième journée, tranquillement car on décolle vers 10 heures du mat ! Trek à touristes on vous dit ;-)

Et quoi de mieux que de faire une journée de marche quand on vient de se faire une petite entorse à la cheville, heiiiiin ?? Qu’à cela ne tienne, Leyla qui est infirmière est au petit soin avec moi ! Génial !  elle me masse à base de remède local, elle a une bande et tout ! J’ai de la chance ! Merciiiii !!

On traverse des rizières asséchées, et oui, ici c’est la saison sèche, et la dernière pluie a du être en octobre… Les paysages sont beaux mais pas non plus à couper le souffle. La végétation ressemble à nos forêts, rien de très tropical ni verdoyant, on voit même des châtaignes sur le sol ! Mais c’est très joli tout de même, surtout les cascades que l’on croise en chemin et dans lesquelles on fait des pauses baignades ! C’est frais mais c’est bon ! Inutile de vous dire que le programe c’était vraiment de la théorie, car y’aura pas d’éléphants aujourd’hui, apparemment, sont chez le vétérinaire ! Mouais… pas grave ce sera demain !

On marche donc toute la journée, pause déjeuner où on mange enfin nos nouilles Carrefour, et vers 16 heures, on arrive dans le village pour la nuit. Là, on hallucine sur la saleté de l’endroit. Les paysans n’ont aucune notion de l’environnement, on ne peut pas leur en vouloir pour ça, mais du coup, c’est la déchetterie à tous les coins de rue. Ils vivent au milieu de leurs animaux, certes, mais aussi de leurs excréments… Cochons, vaches, poules, chiens, chats coq (important pour la suite de l’histoire!)… c’est le zoo !

Après le diner, un gars du coin vient nous faire des tours de magie…. Il s’avère qu’il est muet et sourd… et très bavard ! Après son numéro, on commence à discuter avec lui. Ca peut paraitre improbable oui, discuter avec un sourd muet thaïlandais, mais pourtant on le fait toute la soirée ! On débute en écrivant l’alphabet sur ce que l’on trouve, c’est à dire nos mains, puis en pointant une lettre, on doit lui faire deviner un mot en anglais. Au final, on arrive à communiquer assez facilement et à la fin, nos mains sont toutes gribouillées… Puis il nous raconte sa vie, son histoire, sa famille… C’est un moment assez spécial dont on se souviendra longtemps… Il nous montre un tas de souvenir que d’autres touristes lui ont laissé,notamment des monnaies étrangères. On le sent assez attachés à tous ces petits grigris.

On va se coucher, la nuit est plus supportable que la veille, mais ça, c’était avant 4 heures du mat ! Car à partir de 4 heures, tous les coqs du village font la nouba et environ toutes les minutes on a droit à un vieux cocorico tout rouillé d’un coq Hmong. Y’a des fois, on a l’impression que le coq, il est dans la cabane avec nous !!!

3ème jour

On se lève tous avec l’envie de se faire un coq, mais non, allez… en route pour la dernière journée !

On commence à descendre vers le camp éléphant, et en route, on recroise notre ami muet en moto… Je décide donc de monter avec lui pour descendre et attendre les autres afin de soulager ma cheville. J’avoue, sur le coup, je me dis « dis donc, si on t’avait dit y’a encore 3 semaines, que tu serais sur une moto avec un sourd muet thaïlandais avec qui tu as tapé la causette toute la soirée, au milieu de la savane, en route pour voir des éléphants », tu ne l’aurais jamais cru !! Et pourtant, si !!

Arrivés sur place, on voit des éléphants… enchainés… les pauvres… mais parait-il en Thaïlande, les éléphants sont bien traités… C’est même inscrit dans la loi thaïlandaise qu’ils doivent prendre leur retraite à 60 ans !! Si si ! Et après, ils vont dans des camps spéciaux où ils sont nourris soignés logés baignés jusqu’à la fin de leur vie, c’est à dire 80 ans… Nice, isn’t it?? On fait nos 3 photos avec les éléphants et on se dirige vers un autre camp pour faire la balade…

Bon là, on peut ré-ouvrir la parenthèse critique ! Des éléphants sur le bord de la route… Une balade qui ne dure que 30 minutes au lieu de 1 heure 30, et un truc assez glauque quoi ! En gros, on traverse la route, on fait un quart d’heure dans la forêt avec 2 stops pour encourager les touristes à acheter des bananes aux éléphants, un petit tour dans la rivière et c’est fini ! Franchement abusé ! Bon et de toutes manières, c’est un peu comme le chameau ! Non mais disons que ça doit être sympa dans un autre contexte avec des paysages plus beaux… Là, c’est décevant ! Ce n’est pas grave car encore une fois, heureusement que l’on se marre bien ! L’éléphant des filles est ouf, il part direct dans la forêt, prend les pentes de front… Du coup, c’est le spectacle pour nous autres.

Après cette petite halte, on part pour la descente en rafting en bambou… Et là, c’est le grand n’importe quoi !! On constitue des groupes de 4 par « rafting », mais au final, on se saute tous les uns sur les autres, on essaye de faire tomber les pilotes… A part les papis qui restent un peu à l’écart (mais qui finissent quand-m^me bien trempés), c’est le souk total, on chavire même… Et d’ailleurs, heureusement car sinon, ça aurait été un peu ennuyant… Dites-vous que le rafting, on peut le faire sur 4 morceaux de bambou, c’est vous dire la force des rapides !!!
Descente d’une heure assez sympa donc, et voilà, c’est fini :-(

Bilan de ce trek

On le savait, les trek depuis Chiang Mai sont très touristiques et nombres de touristes sont déçus… Mais pas nous, car nous ne sommes pas dupes et l’on ne s’attendait pas à arriver dans des endroits vierges, dans des villages n’ayant jamais reçu de touristes… On savait ce qu’il nous attendait et on a fait ce trek plus pour l’ambiance que pour la performance du trek en soit ! Et au final, on a pas été déçus car on s’est vraiment bien marrés pendant 3 jours !

Notre guide Sunny a été super (ce qui nous a d’ailleurs valu de chanter « Sunny » pendant 3 jours), le groupe aussi, les papis au top, les jeun’s aussi… Il ne faut juste pas faire ce truc en cherchant un exploit physique et ça tombe bien, ce n’est pas ce que l’on a fait (vallait mieux pas en plus avec ma cheville en moins !)

Un super souvenir donc !

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

Photos

  • IMGP0002
  • IMGP0003
  • IMGP0006
  • IMGP0010
  • IMGP0014
  • IMGP0015 – Copie
  • IMGP0016
  • IMGP0017
  • IMGP0020
  • IMGP0021
  • IMGP0023
  • IMGP0024
  • IMGP0031
  • IMGP0033
  • IMGP0050
  • IMGP0051
  • IMGP0055
  • IMGP0056
  • IMGP0057
  • IMG_0777
  • IMG_0779
  • IMG_0781
  • IMG_0786
  • IMG_0806
  • IMG_0810
  • IMG_0819
  • IMG_0825
  • IMG_0834
  • IMG_0842
  • IMG_0857
  • IMG_0866
  • IMG_0869
  • IMG_0880
  • IMG_0883
  • IMG_0885
  • IMG_0886
  • IMG_0888
  • IMG_0896
  • IMG_0900
  • IMG_0904
  • IMG_0911
  • IMG_0918
  • IMG_0921
  • IMG_0926
  • IMG_0930
  • IMG_0941
  • IMG_0954
  • IMG_0956
  • IMG_0959
  • IMG_0972
  • IMG_0979
  • IMG_0983
  • IMG_0990
  • IMG_0993
  • IMG_0994
  • IMG_0999
  • IMG_1000
  • IMG_1009
  • IMG_1012
  • IMG_1022
  • IMG_1026
  • IMG_1033
  • IMG_1036
  • IMG_1037
  • IMG_1049
  • IMG_1058
  • IMG_1060
  • IMG_1062
  • IMG_1068
  • IMG_1069
  • IMG_1070
  • IMG_1072
  • IMG_1073
  • P1010846
  • P1010898
  • P1010900
  • P1010904
  • P1010919

11 Commentaires

  • Marion 31/01/2011

    Enorme ! C’est trop bien de vous voir en vidéo les loulous, on s’y croirait !

  • maman chérie, adorée que j'aime à la folie... 31/01/2011

    Super la vidéo. Encore, encore…
    Bisous

  • Dad 01/02/2011

    Géniale la vidéo sans les moustiques et les mauvaises odeurs ! Pourquoi se déplacer alors que nous avons déjà les sachets de nouilles séchées de Carrefour !
    Nous attendons le reportage sur le Laos avec impatience…

  • jerome 01/02/2011

    c’est sur qu’il y avait un tigre, vous avez eu chaud là

  • Stephanie 02/02/2011

    ouias moi aussi j’suis d’accord avec Quentin et jérôme c’est sur il y avait un tigre et surement un boa !

  • maman Dom 06/02/2011

    Vite la suite pour nous faire rêver !!!!
    bisous Maman

  • julie 07/02/2011

    Je pense Quentin que tu aurais pu porter Caro tout le Trek pour reposer sa cheville … au moins tu l’aurais eu ton effort physique! Mais après ces qq jours un peu routs, je pense qu’un petit hôtel 4* ou un gîte avec spa serai le bienvenu ;-)

  • Miloute 07/02/2011

    Vous déchirez, il est mortel ce film!!
    Ah, vous devez tellement kiffer!!!
    Gros bisou
    ps: attention aux tigres, ils surgissent dans la nuit!

  • lefebvre 28/02/2014

    bonjour
    joili reportage
    j aurai voulu l adresse du treck a chiang mai
    je cherche un appareil photo
    avec quoi as tu filmé
    merci
    yves

  • Pimp my trip 03/03/2014

    Hello pr le trek on était passé par notre guesthouse et en général c’est une bonne option… Par contre désolée on ne se souvient pas du nom ça commence a remonter :/) elle était ds le routard a l.epoque :-) pr le film on avait un compact canon pr filmer ct top. Profite bien !

  • Pimp my trip 03/03/2014

    Ah bah je relis l’article du coup le nom de la guesthouse est cité dès le début ! C’est gap´s house d’ailleurs c’était bien comme endroit si nécessaire car attention a chang mai il y a pas mal d’hôtels miteux !

Laisser un commentaire