Uxmal : des ruines et des taons

Il y a des journées avec et des journées sans… Hier, journée de la loose… alors aujourd’hui, normalement, tout devrait être impec ! comme on dit ici : a ver a ver (on verra bien)!

ruines-uxmal-mexique-5
Mexique Uxmal
Uxmal, Mexique

Après notre foirade à Progreso, on décide de miser sur une valeur sure : un site archéologique !

Et on choisit de faire la Ruta Puuc, autrement dit, la route des sites archéologiques qui part de Mérida. Sur cette route, on peut visiter plusieurs sites, dont Uxmal, site peu connu à l’international (contrairement à Chichen Itza par exemple), mais qui réserve de belles surprises.

On prend la route très tôt, vers 8h, pour s’assurer un peu de calme sur le site. Après 1 heure de route (bien droite hein, comme partout, les mexicains ont taillé sec la forêt vierge), on arrive sur le site, et on est bien content de voir le parking encore vide. On a même le privilège de se garer juste devant les caisses, et : à l’ombre s’il vous plait !

Petit arrangement avec 2 autres français et un guide plus tard, nous voila parti pour 2 heures de visite.

Sans rentrer dans des détails superflus qui n’intéresseraient personne (même pas nous-même), le style du site est très différent : il est très bien conservé (et restauré !) donc on peut apercevoir plein de représentations (divines, rituelles, mystiques, et des trucs dont on ne sait pas trop ce que c’est !), des sculptures dans les façades, des restants de stuc (sorte d’enduit sur lequel les mayas peignaient les murs).

Ce style très riche s’appelle le style Puuc, et bah oui, on est sur a « Ruta Puuc« ! On apprésue bien la visite (nouveau verbe qui veut dire apprécier et suer en même temps), et on finit la matinée par une petite grimpette de pyramide, histoire de bien apprésuer la vue ! Et histoire de bien flipper pour notre ami Bapt qui a le vertige et qui finit la descente à 4  pattes, limite à plat ventre (c’est l’attraction pour les touristes qui l’applaudissent une fois l’épreuve terminée !!).

En sortant du site, il est bientôt midi et on constate 2 choses :

  • on a chaaauuudddd : imaginez une peau bien moite, un torrent de transpiration dans le dos, sous les bras, entre les seins, dans la raie des fesses (devinez qui sue où!)
  • on a faiiimmmm

Et là, miracle, en face de nous : un resto avec une piscine !! Même s’il faut payer 50 pesos par tête pour nager, la piscine est tellement belle que l’on se dit que ça vaut le coup, et pis.. il faut trop chaud pour négocier !

On pose les sacs, et avant même d’avoir commandé un truc, on est tous à l’eau ! Et c’est trop le pied ! On mange, on sue et on retourne à l’eau… et là, l’attraction de l’après midi à commencé : les taons !

Allez savoir pourquoi, les taons ont décidé de s’amuser avec nous, et à chaque fois qu’on sort un peu trop de l’eau, ils nous piquent… Ok, si vous voulez jouer les petits batards, on va jouer !! On va même jouer à attrape-taon si tu peux !!

Les règles sont simples :
– un appât odorant (parait que les roux ça pue ;-) )
– attendre que les taons s’y posent et piquent
– 3 chasseurs de taons aux aguets planqués dans l’eau qui surgissent et éclatent les taons sur le roux à coup de casquette et de claque
– le taon étant résistant, même assommé et à moitié noyé, il réussit parfois à se relever et à redécoller pour piquer de plus belle. On met donc au point une méthode d’attaque :
– une fois le taon dans l’eau, on lui remet une grosse claque pour l’assommer
– on l’attrape et on lui arrache les ailes
– on dépose le corps (qui bouge encore, on vous dit que c’est résistant !) et on fait un sanctuaire sur le bord de la piscine pour nourrir les oiseaux

On s’excuse pour cet excès de brutalité envers les animaux mais il fallait choisir : les taons ou nous. A 3 votes contre 4 on décide que ce sera nous.

Pfff, pourquoi aller visiter les autres sites de la Ruta Puuc quand on peut jouer à attrape-taons tout l’aprem ? On squatte donc la piscine jusque 18h, en alternant les siestes, les cocas, les attrape-taons et le matage des JO (Yannick Anniel décroche l’or au 100m dos, cocorico !!).

Conclusion : 50 taons et une piscine (bon, et un site archéo si possible): ça fait notre bonheur pour la journée !! On n’est pas bien compliqué pour être heureux.

Affaire à suivre !

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

Photos

  • ruines-uxmal-mexique-1
  • ruines-uxmal-mexique-2
  • ruines-uxmal-mexique-3
  • ruines-uxmal-mexique-4
  • ruines-uxmal-mexique-5
  • ruines-uxmal-mexique-6
  • ruines-uxmal-mexique-7
  • ruines-uxmal-mexique-8
  • ruines-uxmal-mexique-9
  • ruines-uxmal-mexique-10
  • ruines-uxmal-mexique-11
  • ruines-uxmal-mexique-12
  • ruines-uxmal-mexique-13
  • ruines-uxmal-mexique-14
  • ruines-uxmal-mexique-15
  • ruines-uxmal-mexique-16
  • ruines-uxmal-mexique-17
  • ruines-uxmal-mexique-18
  • ruines-uxmal-mexique-19
  • ruines-uxmal-mexique-20
  • ruines-uxmal-mexique-21
  • ruines-uxmal-mexique-22
  • ruines-uxmal-mexique-23
  • ruines-uxmal-mexique-24
  • ruines-uxmal-mexique-25
  • ruines-uxmal-mexique-26
  • ruines-uxmal-mexique-27
  • ruines-uxmal-mexique-28

2 Commentaires

  • Marine 02/09/2015

    Bonjour,
    Merci pour votre blog :)
    Puis je avoir le nom de l’hotel ? Est ce juste en face de Uxmal ?

    Je vous remercie de votre aide.

    Marine

  • eve 04/02/2016

    bonjour,
    nous partons en avril làbas : l’hôtel où vous êtes allez est il accessible au fauteuil roulant ?
    merci par avance
    eve

Laisser un commentaire