Le plateau des Bolovens à moto

Cascades, café et soupes de nouilles, voilà un résumé de nos 5 jours à moto dans le plateau des Bolovens.

Plateau-des-bolovens-Laos-57
Laos Paksé
Paksé, Laos

Le lendemain du nouvel an vietnamien, le bruit de la rue nous réveille : tambours, cymbales etc… on s’attend à voir une foule dans la rue, mais la fanfare est en fait composée d’à peine 5 ou 6 musiciens qui accompagnent 2 dragons ! C’est assez divertissant, ils entrent successivement dans chaque bâtiment pour y danser quelques minutes. On observe ce petit manège quelques instants, et après une bonne noodle soupe en petit dej, on laisse nos gros sacs à la réception pour voyager léger… C’est parti pour la grande boucle du plateau des Bolovens !

Jour 1 : Paksé – Tad Lo

Notre objectif pour aujourd’hui : direction Tad Lo, un petit village avec une cascade. On commence notre trajet, à la cool, comme toujours au Laos, mais pour être sûr de ne pas partir dans le mauvais sens, on demande notre direction à une station service : « dans 20 km à gauche ». Bien vu, car il y a bien une intersection, mais pas de panneau ! La route est en bon état et vraiment peu fréquentée, c’est super agréable ! On traverse des petits villages, et les « hello », sourires et autres signes de la main pleuvent en chemin.

Sous le soleil, sur notre moto, on est bien là ! En fin de parcours, on suit de manière un peu impromptue des panneaux indiquant une cascade. On laisse notre moto au bout du chemin et descendons à pied. On est en haut d’une cascade (ou un filet d’eau – saison sèche) qui tombe à pic dans la vallée. C’est impressionnant, et amis du vertige s’abstenir ! On profite de la vue et des laotiens nous invitent à boire un coup de laolao avec eux. Un peu éméché, l’un d’entre eux  se ballade au bord de la falaise ! C’est assez marrant car ils nous observent en riant, et souhaitent prendre des photos avec nous, enfin… surtout avec Quentin qu’ils trouvent très beau et très grand !! Après une petite séance photo et essayage de lunettes, on reprend la route pour le village.

Tad Lo est un petit village, des maisons en bois au bord de la rivière, 4 ou 5 guesthouses bon marché et des cascades. On lutte un peu pour trouver une chambre (complet), mais en allant voir un peu plus loin, on trouve pour 50 000 (5 euros) un bungalow en bordure de rivière, la classe ! Les pieds dans l’eau, on regarde la nuit tomber. C’est pas tout, mais il commence à se faire faim. On retourne donc au centre (petit centre hein !), c’est à dire entre 4 guesthouses, et notre choix s’oriente vers le resto de Mama Pap. Une grande table en terrasse, plein de backpackers… on apprend vite que pour manger nous allons devoir être patients ! Et c’est pas peu dire car on aura bien attendu nos plats 1h15. Et pourtant, faire du riz ça prend pas si longtemps ! Laos = patience…  ;-)

Jour 2 : Tad Lo, encore !

Tad Lo est vraiment un petit village agréable. On décide donc d’y rester une journée de plus, car étant arrivés la veille en fin de journée, nous n’avons pas vraiment eu le temps d’en profiter. On commence la journée par une session baignade et sauts au pied des chutes d’eau. Encore une fois, Quentin a beaucoup de succès auprès des locaux et c’est reparti pour une séance photo !! C’est grand soleil et ciel bleu, royal !

Une fois à l’ombre, on décide de remonter la rivière pour profiter du soleil jusqu’à la fin de la journée. Des enfants viennent nous réclamer bonbons, pinces à cheveux, stylos… N’étant pas préparés à ça, on fait nos fins de sacs et trouvons 3 gateaux. 10 minutes plus tard, c’est un petit groupe d’enfants qui arrive et nous réclame des gateaux en nous montrant les emballages !!! Sur le retour, on tombe nez à nez avec un éléphant (ça fait bizarre quand on ne s’y attend pas…). Plus de peur que de mal, nous rentrons au bungalow et on passe la soirée avec des français rencontrés en fin d’après-midi aux chutes d’eau.

Jour 3 : Tad Lo – Attapeu

Avant de partir de Tad Lo, dernier petit dej chez mama. Pour aller vite, on choisit la soupe de nouilles aux légumes (mmmh, pour changer, une soupe!). Bon choix, car on n’aura attendu que 30 minutes ;-). Et c’est parti pour Sekong. Encore une fois, la route est facile, et on y arrive rapidement. A la base, on voulait y passer la nuit, mais ça ne nous tente pas trop ! Un rapide coup d’oeil dans le guide et sur la carte, et la prochaine étape est toute désignée : ça sera Attapeu. Sur la route, on s’arrête aux cascades de Tad Faek et Ta Hua Kon. A noter qu’il est impossible de se baigner dans la première sous peine de morsures de micro poissons s’infiltrant dans le pénis (véridique) !

On poursuit ensuite vers Attapeu pour une centaine de kilomètres. La route est vraiment magnifique : on passe du vert aux roseaux, pour finir sur la fin dans une ambiance de savanne africaine. Par contre, grosse déception à l’arrivée : Attapeu, décrite dans le guide comme luxuriante et ombragée se révèle peu accueillante et en travaux encore une fois, merci le routard!)… On a l’impression que la ville sort d’une guerre civile tellement il y a de chantiers en cours… On peine un peu à trouver notre hébergement, et encore plus de quoi manger, car tout est fermé ! Au final, on trouve un petit bui bui qui accèpte de nous faire à manger, mais ou menu : soupe ou soupe ;-). Voyant la viande (ou plutôt les abats…), on comande une soupe végétarienne. « Ok Ok! » dit-ellle, mais quand on mélange notre soupe : surprise ! Vous aurez compris… L’ambiance un peu glauque de la ville nous résigne à rester plus et nous repatons dès le lendemain matin.

Jour 4 : Attapeu – Paksong

Pour aller à Paksong, il faut prendre une route qui coupe la grande boucle du plateau des Bolovens. Sur la carte : pas de « vraie route », juste des pointillets, à interpréter comme « chemin de terre ». On a déja vu pire ! et la route a vraiment l’air facile alors c’est parti pour la grande traversée. Le chemin est plutôt propre, on doit réduire notre vitesse, mais ça roule bien. Les paysages valent le coup, on traverse des plantations de café, des petits villages « perdus au milieu de nulle part », et on voit même une des deux cascades que nous présente le guide. On a cherché la deuxième, fait trois fois le chemin autour du km 18, mais impossible de la trouver. Dommage, c’est censé être une des plus hautes chutes du Laos…

La route était plutôt agréable, jusqu’à ce que… la route soit en travaux. Ahh, encore les travaux !! Et là où le guide parlait de 10 km, on en prend pour près de deux heures de poussière, de nids de poule et de buldozers ! Imaginez rouler pendant 2 heures sur de la terre rouge en plein soleil… on en ressort comme si on avait passé la journée à sauter dans tous les sens sur le central de Rolland Garros pour rattrapper les balles de Nadal !

Enfin sortis de ce calvaire, on cherche une guesthouse pour passer la nuit. On trouve un endroit plutôt calme et bien tenu, mais une nouvelle surprise pour nous une fois installés : sur cette charmante route excentrée se tient… un KARAOKE !!!!. Et autant vous dire que quand ils ont acheté des grosses enceintes en Asie, ils veulent vous montrer ce qu’elles peuvent cracher ;-) Calme assuré pour la nuit et vive la kitch attitude!

Jour 5 : Paksong – Paksé

Pour le petit déjeuner, rien de mieux que d’aller faire un tour au marché. Et comme un peu partout sur le plateau des Bolovens, au menu : noodle soup ! On commence un peu à en avoir marre, car hormis chez Mama à Tad Lo, on ne se nourrit que de soupe ! Une soupe = bouillon, pates de riz, et chou cru ! Sinon, ici, c’est la région du café Lao, et celui qu’on vient de boire est vraiment excellent !

Petit détour obligatoire avant de partir de Paksong, la visite des plantations de café. Pour celà, rendez-vous au café Wifi (on a ouïe dire!!), tenu par un hollandais qui est venu s’installer au Laos. Au programme : le café de A à Z, des différents types au choix de la terre, de la récolte à la dégustation en passant par la case torréfaction en direct ! Vraiment sympa cette visite, et si on avait su, on aurait réservé la veille, car avec la visite, c’est open bar café jusqu’à plus soif !

Un petit coup d’oeil sur la montre et vite vite on accélère… il reste encore une cinquantaine de kilomètres et 3 cascades à découvrir. On reprend donc la route pour aller voir ces cascades. Elles sont différentes les unes des autres. Tad Yuang peut se visiter d’en bas, d’où l’on profite des nuages d’eau et de son arc-en-ciel, Tad Fän, les chutes jumelles ne peuvent elles se voir que de très loin. Elles sortent de la forêt pour tomber à pic (200 mètres), tellement à pic qu’on n’en voit pas la fin de là où nous sommes. Ce sont les plus hautes chutes du Laos. Enfin, Tad Champee est beaucoup moins haute (environ 5 mètres) pour une largeur d’une vingtaine de mètres. Au pied des chutes, on peut prendre un radeau pour aller jusuq’en-dessous de la cascade!

Retour sur Paksé

Notre programme du jour était serré, mais finalement on a eu le temps de tout faire. On aurait bien aimé passer plus de temps sur les cascades, mais le soleil allant bientôt se coucher, il faut y aller. Une dernière nuit sur Paksé et demain départ pour les 4000 iles !

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

Photos

  • Plateau-des-bolovens-Laos-1
  • Plateau-des-bolovens-Laos-2
  • Plateau-des-bolovens-Laos-3
  • Plateau-des-bolovens-Laos-4
  • Plateau-des-bolovens-Laos-5
  • Plateau-des-bolovens-Laos-6
  • Plateau-des-bolovens-Laos-7
  • Plateau-des-bolovens-Laos-8
  • Plateau-des-bolovens-Laos-9
  • Plateau-des-bolovens-Laos-10
  • Plateau-des-bolovens-Laos-11
  • Plateau-des-bolovens-Laos-12
  • Plateau-des-bolovens-Laos-13
  • Plateau-des-bolovens-Laos-14
  • Plateau-des-bolovens-Laos-15
  • Plateau-des-bolovens-Laos-16
  • Plateau-des-bolovens-Laos-17
  • Plateau-des-bolovens-Laos-18
  • Plateau-des-bolovens-Laos-19
  • Plateau-des-bolovens-Laos-20
  • Plateau-des-bolovens-Laos-21
  • Plateau-des-bolovens-Laos-22
  • Plateau-des-bolovens-Laos-23
  • Plateau-des-bolovens-Laos-24
  • Plateau-des-bolovens-Laos-25
  • Plateau-des-bolovens-Laos-26
  • Plateau-des-bolovens-Laos-27
  • Plateau-des-bolovens-Laos-28
  • Plateau-des-bolovens-Laos-29
  • Plateau-des-bolovens-Laos-30
  • Plateau-des-bolovens-Laos-31
  • Plateau-des-bolovens-Laos-32
  • Plateau-des-bolovens-Laos-33
  • Plateau-des-bolovens-Laos-34
  • Plateau-des-bolovens-Laos-35
  • Plateau-des-bolovens-Laos-36
  • Plateau-des-bolovens-Laos-37
  • Plateau-des-bolovens-Laos-38
  • Plateau-des-bolovens-Laos-39
  • Plateau-des-bolovens-Laos-40
  • Plateau-des-bolovens-Laos-41
  • Plateau-des-bolovens-Laos-42
  • Plateau-des-bolovens-Laos-43
  • Plateau-des-bolovens-Laos-44
  • Plateau-des-bolovens-Laos-45
  • Plateau-des-bolovens-Laos-46
  • Plateau-des-bolovens-Laos-47
  • Plateau-des-bolovens-Laos-48
  • Plateau-des-bolovens-Laos-49
  • Plateau-des-bolovens-Laos-50
  • Plateau-des-bolovens-Laos-51
  • Plateau-des-bolovens-Laos-52
  • Plateau-des-bolovens-Laos-53
  • Plateau-des-bolovens-Laos-54
  • Plateau-des-bolovens-Laos-55
  • Plateau-des-bolovens-Laos-56
  • Plateau-des-bolovens-Laos-57
  • Plateau-des-bolovens-Laos-58

3 Commentaires

  • lucas 10/03/2011

    C’est bien beau tout ca, mais a quand les mises a jours les copains ??
    Profitez bien en thailande.

  • christina 10/03/2011

    Hey hey ! Ca roule toujours ?
    Donnez des news les loulous on s’impatiente !
    Je vous embrasse :-)

  • Marc 24/03/2011

    mama pap number 1!!
    et dire qu’on avait dormi chez elle… si j’avais su je t’aurai filer une photo pour elle!
    big up

Laisser un commentaire