Hué, capitale culturelle du Vietnam

Pour première étape de notre traversée express du Vietnam, nous décidons de nous arrêter pour 2 jours à Hué.

Hue-Vietnam-32
vietnam Hué
Hué, vietnam

Direction Hué !

Fraichement réveillés à 4 heures 30 du matin, le temps de plier bagages et nous voilà dans la rue à 5 heures pour attendre notre taxi réservé la veille au soir. On aurait pu croire que ça serait simple, mais  c’était sans compter sur le fait que tous les taxis, voyant deux occidentaux chargés comme des mules, s’arrêtent pour proposer leur service. Le seul moyen de les faire partir est de dire qu’on a déjà payé ! Il y en a même un qui essaye de se faire passer pour le nôtre mais quand il comprend qu’il ne sera pas payé, il lache l’affaire ! Pourtant, 2 ou trois taxis restent à attendre en bons charognards au cas où le nôtre ne viendrait pas ! Mêmes les viets en motos veulent s’improviser taxi (on ne voit pas trop comment une seule moto pourrait nous prendre pour l’aéroport avec tous nos sacs ??? ) au point qu’un motard surement un peu éméché vient s’empaler dans un des taxis charognards en tentant de nous vendre ses services ! « taxi taxi » nous crie t-il, il tourne la tête vers nous et PAF, direct dans la portière du charognard !! Rien de cassé, on a bien rigolé et ça a fait venir notre taxi.

Enregistrement, embarquement, décollage et atterrissage sans problème. On sort de l’aéroport à Hué et bonne surprise : pas besoin de batailler avec tucs tucs et taxis, une navette bon marché dessert la ville ! Il fallait bien qu’il y ait une petite entourloupe dans tout ça… le chauffeur ne nous laisse pas vraiment descendre là où on voulait, mais un peu plus loin, juste devant un hôtel avec qui il doit avoir un deal ! On nous attendait de pied ferme et on nous propose une chambre… « Trop cher ! » alors on nous montre une voiture prête à nous déposer devant un autre hôtel au prix que l’on désirait… Comme par hasard ! Ca fait un peu mafia, mais allez, c’est pas bien grave, on dormira là-bas !

La cité interdite

Notre premier jour de visite sera consacré à la cité fortifiée. En gros, des remparts entourent la vieille ville et dans un périmètre plus réduit, les remparts abritent la cité interdite, le porte-drapeau le plus grand du pays et 9 canons. Cette cité regroupe l’ancienne résidence de la dynastie des N’Guyen, ainsi que divers batiments administratifs de l’époque et autres temples déstiné à l’empereur et à sa garde rapprochée. Les différents bâtiments qui constituent la cité interdite sont en bon état (bien restauré !). Les toits sont recouverts de tuiles imitant le bambou, et défendus par des dragons, on passe dans des couloirs rouge-vif recouverts de dorures et il y a même une cloche et un gong géants Bref, la visite est plutôt sympathique même si on ne pense qu’à une chose : DORMIR !! On décide alors de se prendre un bon café pour tenir le coup et ça tourne encore à l’entourloupe !! 60000 dongs le café, 3 euros, ce qui en soit ne change pas grand-chose avec Paris, mais qui est juste 6 fois plus cher que le tarif habituel (10 000 dongs) ! Bah voyons ! « Tu nous laisse ton restaurant aussi pour ce prix-là alors !! » Juste le temps de se crier un peu dessus de se faire des gros yeux et on réussit à négocier notre café pour moitié prix, mais cela reste quand même 3 fois plus cher… On continue notre journée dans les enceintes de la ville, puis rentrons à l’hôtel. Sur le chemin, on en profite pour booker la journée du lendemain avec un guide à moto pour visiter les environs (chez Thu Wheels , un café resto agence en bas de chez nous très sympa, repaire de routards !).

Country-side trip en moto

Le réveil est moins difficile que la veille, mais mauvaise surprise : en sortant de l’hôtel on se rend compte que la pluie est de sortie ! Une journée de moto sous la pluie, ça ne nous inspire pas trop mais le guide est super gentil et sait nous redonner le sourire. On part donc pour notre deuxième journée de visite à Hué. Au programme : pagodes, mausolées, tombeaux, bunker, pont japonais, rizières et même musée des outils agricoles ! Il faut le dire, notre guide Thu, alias « papa » est aux petits soins avec nous, et à chaque départ il s’occupe personnellement d’attacher le casque de Caro. Pas besoin de chercher sur une carte, il suffit de le suivre : il connait tous les raccourcis, et même tous les points photos ! On a vraiment passé une super journée et si un jour vous passez par Hué, allez chez Thu Wheels sans hésitation !!

Nos coups de cœur de la journée :

  • La pagode Tu Hieu au petit matin, embrumée et d’un calme froid dans laquelle déambulent les moines et les nones aux visages sereins
  • La démonstration de la mamie au musée agricole : 70 ans et une pêche d’enfer lorsqu’elle imite le buffle qui tire la charrette dans les rizières !

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

Photos

  • Hue-Vietnam-1
  • Hue-Vietnam-2
  • Hue-Vietnam-3
  • Hue-Vietnam-4
  • Hue-Vietnam-5
  • Hue-Vietnam-6
  • Hue-Vietnam-7
  • Hue-Vietnam-8
  • Hue-Vietnam-9
  • Hue-Vietnam-10
  • Hue-Vietnam-11
  • Hue-Vietnam-12
  • Hue-Vietnam-13
  • Hue-Vietnam-14
  • Hue-Vietnam-15
  • Hue-Vietnam-16
  • Hue-Vietnam-17
  • Hue-Vietnam-pano–2
  • Hue-Vietnam-18
  • Hue-Vietnam-19
  • Hue-Vietnam-20
  • Hue-Vietnam-21
  • Hue-Vietnam-22
  • Hue-Vietnam-23
  • Hue-Vietnam-24
  • Hue-Vietnam-25
  • Hue-Vietnam-26
  • Hue-Vietnam-27
  • Hue-Vietnam-28
  • Hue-Vietnam-29
  • Hue-Vietnam-30
  • Hue-Vietnam-31
  • Hue-Vietnam-32
  • Hue-Vietnam-33
  • Hue-Vietnam-34
  • Hue-Vietnam-35
  • Hue-Vietnam-36
  • Hue-Vietnam-37
  • Hue-Vietnam-38
  • Hue-Vietnam-39
  • Hue-Vietnam-40
  • Hue-Vietnam-41
  • Hue-Vietnam-42
  • Hue-Vietnam-pano–1

1 Commentaire

  • Véra 04/04/2011

    Dites-donc, il n’y a pas de barbier en Asie. Quentin commence à ressembler à un vrai Bitnik :D

    Bisous
    (Bonne détente vot’ blog en attendant mon avion pour Shanghai ;) )

Laisser un commentaire