Ko Phi Phi : un paradis surexploité

Après Phuket, on lève le camp pour Ko Phi Phi et ses plages de sable blanc !!

ko-phi-phi-thailande-4
Thailande Ko Phi Phi
Ko Phi Phi, Thailande

Comme on vous le disait, le trajet de bateau pour Ko Phi Phi qui devait ne durer deux heures dura un peu plus longtemps. « Pas bien grave, on est rodés !! ». Même si on commence à avoir l’habitude de trouver notre hébergement au dernier moment, on décide de profiter du retard du bateau pour nous trouver un toit, car pas envie d’affronter les revendeurs à la sorhttp://www.pimp-my-trip.com/wp-admin/post.php?post=2950&action=edittie du bateau. C’est donc avec un peu de retard que nous arrivons sur Phi Phi, mais nous y sommes !

Premières impressions

La personne qui devait venir nous chercher n’est pas là… mais le voisin prend la relève et embarque nos sacs dans son chariot. On le suit dans les ruelles, une sorte de labyrinthe de magasins, de restaurants, d’agences de voyage, de tatoueurs et autres clubs de plongée… Il faut savoir que Phi Phi est une ile piétonne, donc pas de voitures.

Notre première impression : les odeurs ! Phi Phi ça pue les égouts ! Et c’est un peu dégueu à l’occasion… (on parle de la partie ville, appelée Tonsai, pas des plages). On sent que ça a été reconstruit à l’arrache après le tsunami. Après une petite montée, on finit par arriver à notre guesthouse. Surprise ! C’est là que je me dis « les mecs qui font les plaquettes, c’est vraiment des champions ! ». La belle piscine ne donne en fait pas vraiment envie de se baigner, la vue sur la mer se transforme en vue sur un bassin de retenue et les chambres ne font pas aussi classe qu’elles pouvaient le paraitre. Bon, on s’en doutait un peu, mais c’est toujours frustrant quand on voit le décalage entre ce qu’on voulait et ce qu’on a… De toute façon Phi Phi c’est cher, et on n’a pas trop le choix ! alors on s’en accommodera.

On ne voulait y rester que 3 jours et finalement on restera une bonne semaine.

Phi Phi le jour

Si on met de côté le labyrinthe qui fait office de centre-ville, Phi Phi possède des plages vraiment magnifiques. Le décor est paradisiaque : entre mer turquoise et falaises qui tombent à pic, plages de sable blanc et palmiers… L’ile n’est pas grande dans son centre (dans lequel on ne peut se déplacer qu’à pied d’ailleurs – ou à vélo), et on peut la traverser rapidement. L’ile fait un peu une forme de H, et le centre se trouve au niveau de la barre. Du coup on a deux grandes plages parallèles séparées par les ruelles de Tonsai. Par-contre, pour aller sur les autres plages, on peut parfois emprunter des chemins qui longent la côte, mais pour le reste il faut prendre des taxi-boats. On peut aussi aller squatter l’énorme piscine qui donne sur la plage quand on n’a pas voulu débourser 6000 THB pour dormir… « chuuut ! » ou que la marée est basse…

Au bout de la ville (dans la barre du H), on peut prendre un sentier qui grimpe et qui permet d’accéder à 3 points de vue depuis lesquels on peut profiter d’un super panorama sur l’ile et les 2 plages de Tonsai !

Phi Phi est en fait constituée de 2 iles, dont une seule est habitée (Phi Phi Don). On peut aller à l’autre ile (Phi Phi Lei) et c’est même fortement recommandé !! C’est là-bas que se trouve La plage du film du même nom avec Di Caprio. Cette plage, c‘est Maya Bay. Pour info dans le film ils ont un peu triché, car la plage n’est pas dans un lagon entouré de falaises ;-) car on y arrive en bateau. D’ailleurs on n’était pas les seuls. Victime de son succès, la plage est pratiquement tout le temps pleine de bateaux et donc… de touristes. Pour nous, ca sera la plage de loin, mais on a bien profité de l’eau turquoise (ici à Phi Phi Ley Bay:) !!

Phi Phi la nuit

Les gens à Phi Phi nous semblent différents : déjà au niveau des locaux, t’as l’impression qu’il n’y a que des commerçants et que  la raison pour laquelle ils sont encore là c’est que c’est eux qui tiennent les boutiques ! Pourquoi partir i on peut s’en mettre plein les poches me direz-vous ?!! On a un peu du mal à imaginer une vie locale… sans touristes. D’ailleurs les touristes ont changé. On ne se sent plus dans la même ambiance que l’on pouvait avoir lors de la boucle Thailande Laos Vietnam Cambodge… Ici c’est un peu Ibiza : Du muscle, des tatouages, du bronzage et des mini-jupes… ah oui, et plein de buckets ! Ici, l’alcool ne se boit pas dans un verre, mais bien dans des seaux, si bien que de l’épicier au vendeur de tubas, tout le monde te vend des kits buckets prêts à l’emploi avec bouteille, soft, pailles et seau !

Et tes buckets, et bah tu pars les boire sur la plage, en regardant les fire shows, les sons et lumières locaux. Chaque bar donnant sur la plage a son fire show, et à 22h, devant chacun d’entre eux on peut voir des jongleurs en tous genres faire tourner bâtons et bolasses enflammées, le tout en musique bien sûr !

Pour ceux qui ne veulent pas aller à la plage, les bars ne manquent pas, et on peut même aller se « mettre sur la gueule » au Reggae bar. Etrange non ? Que ce soit au Reggae Bar que s‘organisent des matches de box thai entre touristes pour bénéficier d’un bucket gratuit !  Et le tout sur un vrai ring ! Au début c’est marrant, mais au fur et à mesure que la soirée avance, l’ébriété aidant ça devient un peu malsain de voir les mecs se mettre des coups… On est très très très loin de la box thai que l’on a vu à Bangkok.

Phi Phi sous l’eau

Alors pourquoi est-on restés si longtemps à Phi Phi alors qu’on ne prévoyait d’y rester que 3 jours ? Bah car en allant acheter des masques et tubas pour faire du snorkeling, on signe pour un PADI Open Water. Pour ceux qui ne le savent pas, passer son PADI c’est passer un diplôme pour pouvoir aller plonger plus facilement. Une fois le PADI obtenu, on peut faire des plongées ou on veut sans avoir à faire de baptême à chaque fois (plongée avec un moniteur par plongeur).

On a quand-même fait notre snorkeling, et pour ça, Phi Phi est plutôt pas mal, même si les coraux ne sont pas de toutes les couleurs, on peut vraiment voir beaucoup de poissons.

Pour la plongée, on est passés par The Adventure Club. Bon le patron finlandais (? ) est un peu près de ses sous, mais c’est bien organisé dans l’ensemble. Si on a choisi de passer notre PADI ici à Phi Phi plutôt qu’à Koh Tao, c’est que là-bas c’est l’usine. Beaucoup moins cher certes, mais on a voulu privilégier la qualité des cours et de la plongée. Et ça n’a pas raté car on était tous seuls avec notre moniteur, Gaétan. DVDs pour la théorie, quizs, exercices sous l’eau… 4 plongées plus tard et nous voilà déjà en train de passer l’examen final. Et voilà, un beau diplôme tout neuf, on est certifiés PADI Open Water ! On va pouvoir en profiter pleinement pendant notre voyage et on pense déjà aux futures plongées que l’on fera en Australie et en Indonésie !! Même si au fond on était plus en mode « exercices », on a quand-même profité des plongées à Phi Phi et vu pas mal de poissons, d’anémones et même des tortues… merci Gaétan !

Ah oui aussi, nota bene : le temps change, et il semblerait que l’on rentre dans une phase orageuse… Belles photos de grisailles en retour de plongées, mais ça fait plutôt peur pour la suite…

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

Photos

  • ko-phi-phi-thailande-1
  • ko-phi-phi-thailande-2
  • ko-phi-phi-thailande-3
  • ko-phi-phi-thailande-4
  • ko-phi-phi-thailande-5
  • ko-phi-phi-thailande-6
  • ko-phi-phi-thailande-7
  • ko-phi-phi-thailande-8
  • ko-phi-phi-thailande-9
  • ko-phi-phi-thailande-10
  • ko-phi-phi-thailande-11
  • ko-phi-phi-thailande-12
  • ko-phi-phi-thailande-13
  • ko-phi-phi-thailande-14
  • ko-phi-phi-thailande-15
  • ko-phi-phi-thailande-16
  • ko-phi-phi-thailande-17
  • ko-phi-phi-thailande-18
  • ko-phi-phi-thailande-19
  • ko-phi-phi-thailande-20
  • ko-phi-phi-thailande-21
  • ko-phi-phi-thailande-22
  • ko-phi-phi-thailande-23
  • ko-phi-phi-thailande-24
  • ko-phi-phi-thailande-25
  • ko-phi-phi-thailande-26
  • ko-phi-phi-thailande-27
  • ko-phi-phi-thailande-28
  • ko-phi-phi-thailande-29
  • ko-phi-phi-thailande-30
  • ko-phi-phi-thailande-31
  • ko-phi-phi-thailande-32
  • ko-phi-phi-thailande-33
  • ko-phi-phi-thailande-34
  • ko-phi-phi-thailande-35
  • ko-phi-phi-thailande-36
  • ko-phi-phi-thailande-37
  • ko-phi-phi-thailande-38

2 Commentaires

  • Marion 18/04/2011

    C’est une tuerie la dernière photo !

  • boisard dominique 27/07/2013

    bonjour ,

    votre site m’a été très utile pour préparer mon voyage durant les longues et difficiles soirées d’hiver . Je pars dans 8 jours pour Krabi railay( avec mes grands enfants ) . L’an passé , nous étions dans le nord de la thailande puis à koh tao . J’aimerais créer mon blog. Pourriez vous s’il vous plait me conseiller ?
    Merci . Amitiés
    dom.

Laisser un commentaire