Un billet pour la bonne destination

Quand on veut partir loin, il faut avoir une petite idée de l’endroit où l’on veut aller. Globalement, on sait toujours plus ou moins les pays que l’on veut visiter, mais jamais vraiment dans quel ordre le faire…

destination
Paris
Paris,

Alors après quelques recherches sur le climat, les saisons, les monuments à visiter, les routes à emprunter, se dessine petit à petit un itinéraire et l’idée du voyage prend forme. A ce point-là, on sait à peu près d’où on compte partir mais aussi d’où on compte revenir (malheureusement, les bonnes choses ont une fin !). Il est donc temps de passer à l’action !

Certains vont décider de faire le tour de la planète à roller, en vélo ou à dos de mulet, mais le commun des mortels (y’a pas de honte à avoir, on est pas tous surentrainés…) choisira de partir… en avion ! Et là, deux choix vont très vite venir faire fumer votre cerveau : « billet tour du monde » (pas forcement le vrai billet tour du monde, mais une série de vols planifiés à l’avance pour votre voyage) ou « vols secs » (en gros : je pars et pour la suite on verra après !) ?

Chacune des deux options a ses avantages et ses inconvénients. Nous avons déjà parlé de la première option dans les préparatifs alors étudions l’option 2 : un vol sec.

L’avantage du vol sec : la liberté !

On part vers notre la destination, mais on ne se soucie pas de la suite. Pas de contrainte de temps ni de contrainte géographique, on est libre de changer son itinéraire à tout moment car on ne risque pas de rater son vol déjà programmé…

Un autre avantage est que l’on peut partir avec des compagnies moins globales – et donc potentiellement moins chères – là où les billets tour du monde sont plus axés vers les grosses compagnies → à chaque destination sa compagnie de prédilection (ex : Afrique du Nord : Aigle Azur). On ne va pas toutes les énumérer alors à vous de jouer car ce n’est pas le choix qui manque !

Une fois que vous aurez pris votre vol sec, vous pourrez continuer dans la même optique (ex : en Asie, vous pourrez rejoindre beaucoup de destinations avec des vols réguliers à moins de 100$).

Si jamais vous êtes en mal d’inspiration pour trouver allez voir des vidéos de voyageurs, ça vous donnera certainement des idées de destination !

 

 

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

3 Commentaires

  • Florence 28/02/2012

    Eh oui c’est encore moi :-)
    Par rapport au vol sec, n’y a-t-il pas de risque en arrivant dans le pays de la 1ère destination par rapport à l’obtention du visa ? Je m’explique… dans certains pays (je ne sais pas lesquels), ils vous demandent le billet retour au moment où vous vous faites délivrer le visa, donc si on n’en a pas, on fait comment ? J’avais lu sur certains blogs que certains réservaient un vol aller-retour, puis se faisaient rembourser le retour par la suite… reste à vérifier les conditions de remboursement du billet.
    Merci à ceux qui en ont fait l’expérience de nous aider sur ce point…
    Florence

  • Caroline 12/03/2012

    Quand on regarde bien en théorie ils le demandent même pour la Thailande je crois mais nous n’avons eu aucun souci ! Ils tamponnent à la chaine à l’aéroport de Bangkok ! Je conseillerais donc d’arriver via les gros hubs aériens pour êtes surs de ne pas avoir de souci si tu n’as pas de billet.

  • voyage 13/03/2012

    Si j’ai bien compris, le vol sec est une option favorable pour entreprendre un voyage peu importe la destination ?

Laisser un commentaire