Survive the drive

1000 kilomètres entre Fraser Island et les Whitsundays : c’est parti pour 2 jours de conduite sur les routes australiennes au volant de notre campervan !

survive-this-drive-australie
Australie Rockhampton
Rockhampton, Australie

Vous vous souvenez que ce sont les vacances de Pâques ? Non ? On vous l’avait dit pourtant ! Donc ce sont les vacances de Pâques ici en Australie, véritable institution pour les familles et les groupes de jeunes on se répète… Ce serait comme le pont de l’Ascension en plein mois d’aout, bref, donc il y a du monde partout !

Une chose en emmenant une autre, tout est à peu près complet… Et souvenez-vous à Byron Bay, on s’était entendu dire « complet » « complet » « complet » dès qu’on se pointait quelque part ou dès que l’on voulait réserver un tour.

La pluie aidant, nous avions donc réservé 2 tours, celui pour Fraser island, et un autre pour les Withsundays ! A ce moment là, nous avons certainement fait la plus belle bêtise de notre trip en Australie, car nous avons réservé via un agence de backpackers, Wicked Travel, et croyez-nous, cette agence ne vend que du bas de gamme ! Sauf que sur le coup, on ne s’en était pas rendu compte… Ils vendent du bas de gamme, et sont pro en organisation, du coup nous voilà à devoir faire 1000 kilomètres en 2 jours pour arriver aux WithSundays en temps et en heure et attraper notre bateau (on a prévu une croisière de 3 jours). Bref, donc un conseil pour les voyageurs : ne réservez jamais via Wicked Travel !

Parenthèse fermée, les vacances de Pâques n’ont pas que du mauvais pour nous, car du coup il y a un tas d’animation sur les routes australiennes. En effet, cette période étant la plus meurtrière sur les routes (on a encore choisi notre moment nous, je vous jure !), le gouvernement met tout en œuvre pour limiter la casse et faire en sorte que les voyageurs arrivent en vie à destination.

Ici, conduire ne faite peur à personne, et vu la taille de leur pays, les australiens n’ont vraiment pas peur des distances. Du coup, il est tout à fait normal de faire 3000 killomètres aller-retour pour un week end de 4 jours ! A côté des locaux, on est des petits joueurs avec nos 1000 kilomètres à faire en 2 jours !

Par ailleurs, l’autoroute en Australie n’a rien à voir avec celle que l’on a chez nous… Ici, point de 3 voies et de paysages monotones… Une seule voie, une voie de dépassement tous les 5-10 kilomètres, et de fabuleux paysages pour accompagner la route. Idem, pas de fou furieux qui te collent au c** pour te doubler… la courtoisie est de rigueur, même des fois un peu trop, il faut le dire, les australiens ne sont pas les pros du dépassement !

Autre différence, pas de péage ! ( ou tout du moins c’est ce qu’on croyait jusqu’à peu ). Ca change de la France, et du coup, pas de bouchons, ça change encore plus ! Même durant le week end le plus chargé sur l’axe le plus emprunté du pays (et du continent même !!), pas un seul kilomètre de bouchon, c’est vraiment magique ! Du coup, les gens sont zen, la conduite se fait vraiment facilement, et on conduit 8 heures sans même sans rendre compte ! On fait des pauses assez régulièrement dans les aires aménagées pour les vacances ont sont offerts le café, le thé, des gâteaux et des bonbons : ils appellent ça les Free reviver , et pour se changer les idées, on emprunte parfois les « scenic drive », les routes touristiques d’Australie. En gros, elles mènent au même point que l’autoroute sauf qu’elles empruntent des routes secondaires très sympas et donnant sur des paysages encore plus jolis.

Autre point de différence, les panneaux de prévention sur le bord de la route. La portion que nous empruntons est la plus meurtrière, notamment un tronçon… car il n’y a pas grand-chose aux alentours et ne se passe rien pendant un bon 300 kilomètres… Enfin si, que des animaux…

Du coup, tout est mis en œuvre pour maintenir l’attention du conducteur. Les messages et images se succèdent tous les kilomètres le long de la route, avec en tête les « survive this drive », ou « rest or RIP » (rest in peace). Parfois ça fait un peu froid dans le dos, mais on s’y habitue vite !

Enfin, différence notable, ici, on ne conduit pas la nuit !! On n’est même pas assuré par notre loueur si on conduit après 19 heures et que l’on percute un animal. Et ce fait n’est pas un mythe !! On a croisé un tas de kangourous et autres animaux non identifiés écrasés le long de la route. Et quand on voit la taille de certains kangourous, on n’a vraiment pas envie de tester un impact sur le pare-brise, car là, le trou ne ferait pas la taille d’une pièce de 2 euros !!

Du coup, on s’arrête dès que la nuit tombe, et quand on n’arrive pas à temps dans une ville et bien… on s’arrête sur une aire aménagée pour les vacances de Pâques ! Du coup, c’est gratuit pour la nuit et on a tout dans le van pour survivre ! Et au cas où on aurait une fringale en pleine nuit, et bien, pas de souci, on va au stand qui est ouvert 24h/24, tenu par les scoots du coin ! Les vacances de Pâques, ca n’a pas que du mauvais on vous le dit !

Après notre nuit sur l’autoroute, on reprend la route aux aurores (enfin, pour nous, on est prêt à partir à 8 heures !), direction notre étape pour les WithSundays : Airlie Beach. Il nous reste encore 400 kilomètres et on compte bien arriver en début d’aprem pour profiter du soleil…

Soleil ? Mais qui a parlé de soleil ?!!

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez pimp my trip sur Facebook !

Photos

  • road-trip-east-coast-australie-1
  • road-trip-east-coast-australie-2
  • road-trip-east-coast-australie-3
  • road-trip-east-coast-australie-4
  • road-trip-east-coast-australie-5
  • road-trip-east-coast-australie-6
  • road-trip-east-coast-australie-7
  • road-trip-east-coast-australie-8
  • road-trip-east-coast-australie-9
  • road-trip-east-coast-australie-10
  • road-trip-east-coast-australie-11

Aucun Commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire